Accueil Nos Candidat-es Antoine Maurice

Antoine Maurice

Portrait Antoine

Photo: Nicolas Berger

A l’âge où d’autres arpentent les stades, il affectionne les débats de l’Assemblée Nationale du mercredi après-midi à la télé.

Chacun son terrain de jeu. Celui d’Antoine Maurice, candidat tête de liste aux élections municipales Toulouse 2014, a parfois des allures de ring.Même si le jeune homme préfère de loin la coopération à la compétition. Même pas peur.

Ainsi est-ce en rassembleur et coopérateur qu’il intègre en 2008 l’équipe municipale de Pierre Cohen au Capitole. Avec l’envie de proposer et co-construire sans renoncer à ses convictions écologistes.
Pour Toulouse. 
Mais surtout pour Demain. 

 

 

 

 

Un engagement précoce

Je suis né à Toulouse, où je vis depuis 1999 après une enfance à L’Isle-Jourdain dans le Gers.

Depuis l’école primaire, écologie et politique occupent une place très importante dans ma vie. En CM1 déjà, à la traditionnelle question « Et toi Antoine, que veux-tu faire plus tard ? », j’aurais répondu : « Je veux être Maire ». Tout était dit.

Deux évènements marquants ont fini de me convaincre de la pertinence de l’écologie politique. Le premier, personnel : en 1994, le décès d’une proche des suites d’un cancer m’a bouleversé et interrogé. Je ne pouvais pas croire à la fatalité… Le second, public : la candidature Verte de Dominique Voynet à l’élection présidentielle de 1995. Ce jour là est né mon intention d'adhérer aux Verts pour mes 18 ans. Ce que je fis.

Je me suis alors beaucoup investi dans les instances internes, aux niveaux local, régional et national, pour faire vivre cet outil démocratique - imparfait mais incontournable - qu’est un parti politique.
Parallèlement, mes études à Toulouse me conduisaient à obtenir une maîtrise de droit social puis, en 2004, un DESS en gestion du personnel. Comme beaucoup de jeunes, une fois mes études terminées, je connus des difficultés pour trouver un emploi.

Avant d’être élu à la Ville de Toulouse, j’ai travaillé près de 3 ans. Dès 2005, comme assistant en ressources humaines, puis comme juriste au sein de mutuelles. Jusqu'à mon élection, à l’âge de 27 ans.

Le temps de l'action

Aujourd'hui, j’exerce les représentations suivantes :

• Président du groupe des élu-e-s Europe Écologie - Les Verts à la Communauté Urbaine de Toulouse Métropole ;

• Vice - Président, Président de la Commission Environnement et Développement Durable, Délégué à l’économie sociale et solidaire à la Communauté urbaine de Toulouse Métropole ;

• Conseiller délégué à l’éducation et à l’environnement à la Mairie de Toulouse.

Ces fonctions et délégations m’ont permis de m’investir sur de nombreux sujets. Et de développer une vision complète de la Ville et de l'agglomération.

J'ai également travaillé sur des sujets de fond dans d'autres instances :

- l’urbanisme avec l’élaboration du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) au Bureau du                        SMEAT ;

-  l'économie comme membre de l’Agence de développement économique de Toulouse Métropole ;

-  les marchés publics comme membre de la commission d'appel d'offres ;

- la politique de la ville au travers de ma délégation ESS (Economie Sociale et Solidaire),                            développée notamment dans les quartiers concernés ;

-  enfin les dossiers marqueurs des écologistes, portés pour le groupe :

  • retour en régie publique de l'eau ;
  • opposition au nouveau parc des expositions (PEX) ;
  • finances publiques (question des transports notamment) ;
  • sécurité ;
  • libertés publiques.

Qui suis-je ?

J’ai 32 ans. Je vis en couple depuis 7 ans et suis pacsé avec mon ami depuis 2009.
J’ai toujours pratiqué une activité culturelle, plutôt musicale. Clarinettiste à l’âge de 8 ans, j’ai été membre de la société philharmonique de L’Isle-Jourdain jusqu’à l’âge de 19 ans. Puis je me suis impliqué dans une troupe de chant (dont j’ai été président et chef de chœur pendant deux ans). J’ai ensuite fait le choix de rentrer dans un atelier théâtre à Toulouse, pendant près de 3 ans.

J’attache également beaucoup d’importance au temps passé auprès de mes ami-e-s et de ma famille : ils sont pour moi un ressourcement indispensable et m’aident à rester ancré dans la vie réelle.
Être écologiste, c’est aussi savoir cultiver le temps libre, la qualité de vie, l’art de vivre : aimer partager en toute simplicité un bon repas et de bons vins est une inclination qui me vient assurément de mes racines gersoises !

 

Rencontre / présentation avec des citoyen-nes sourds:

 

2 commentaire(s)

  1. mel

    Il y aura d’autres présentations des candidats ?

    1. Fabien

      bonjour,
      oui, elles devraient arriver dans la semaine qui vient pour les 10 premiers candidats et candidates au moins.
      Merci de votre intérêt.

Laisser un commentaire

*