Accueil Salle de Presse Communiqués de presse Antoine Maurice et Michèle Bleuse souhaitent un « Bon nadal » à Toulouse à nos amis barcelonais

Antoine Maurice et Michèle Bleuse souhaitent un « Bon nadal » à Toulouse à nos amis barcelonais

Antoine Maurice et Michèle Bleuse souhaitent un "Bon nadal" à Toulouse à nos amis barcelonais qui ont débarqué ce dimanche à Matabiau.

Le rapprochement entre Toulouse et la capitale Catalane va dans le sens de cette coopération transfrontalière que nous soutenons et dont le TGV sera un instrument supplémentaire.

Michèle Bleuse a rappelé " nous soutenons la généralisation du transport ferroviaire à grande vitesse (TGV) à l’échelle de l’Europe et de ces métropoles, comme nous le réclamons depuis longtemps mais via la modernisation de nombreuses lignes existantes : la ligne  transversale Bordeaux-Méditerranée, puis le réseau ferroviaire vers les autres métropoles : Lyon, Barcelone, Bilbao, Marseille, Gênes, Milan..".Les écologistes veulent pouvoir y mettre en place dans les 10 années à venir des services de Trains à grande vitesse. A plus long terme, il faut rétablir un service digne vers Nantes et Bilbao.

Antoine Maurice a déclaré :
"Rénovation et modernisation des lignes existantes sont les seuls moyens qui permettent de développer le TGV, le ferroutage, et de maintenir des trains du quotidien et de proximité de qualité au sein des territoires. Tout le reste n'est qu'illusion..."

2 commentaire(s)

  1. Philippe Debaigt

    Adissiatz ,
    Ca veut dire quoi « …les seuls moyens qui permettent de développer le TGV… » ?
    Vous êtes favorables à la LGV et tous les dégâts et gaspillages que cela représente ??
    Les élus EELV à la région sont contre.
    Il faudrait être clair et précis, s’il vous plaît, pour savoir à quoi s’en tenir .
    Mercé plan. Philippe

    1. Antoine Maurice

      Bonjour Philippe,
      Sachez que, tout comme les élu-e-s EELV à la Région nous sommes opposé-e-s à la LGV Bordeaux-Toulouse. Les élu-e-s EELV à la ville ont d’ailleurs pris plusieurs positions contre la LGV.
      Nous sommes par contre favorables au réaménagement des lignes existantes pour permettre au TGV d’arriver plus vite à Toulouse et réduire le temps de trajet entre Bordeaux et Toulouse.
      Notre opposition à la LGV se fonde notamment sur les dégâts pour l’environnement et la biodiversité d’un tel projet, par le coût exorbitant et inflationniste de cette infrastructure qui va venir réduire les budgets des collectivités locales et donc se faire au détriment d’investissements de proximité, etc.
      La priotat per nosautres es los transports collectius per cada jorn.
      Antoine Maurice

Laisser un commentaire

*