Accueil Salle de Presse Communiqués de presse Charte Anticor : Toulouse Vert Demain 1ère liste signataire

Charte Anticor : Toulouse Vert Demain 1ère liste signataire


Crédit(s) photo(s) : EELV Toulouse
Crédit(s) photo(s) : EELV Toulouse

VERS UNE GOUVERNANCE TRANSPARENTE

TOULOUSE VERT DEMAIN PREMIÈRE LISTE A SIGNER LA CHARTE ANTICOR

 Ils ont signés ! Antoine Maurice et Michèle Bleuse, têtes de liste de Toulouse Vert Demain, la liste citoyenne conduite par EELV et le Parti Pirate ont officiellement signé hier, mercredi 22 janvier 2014, la charte Anticor pour l’éthique en politique. Une première dans la campagne des municipales à Toulouse. Cet engagement illustre les valeurs que portent Toulouse Vert Demain en matière de gouvernance municipale et communautaire, articulées autour du triptyque : pédagogie, transparence, confiance.

Une charte de « bonne conduite ». La Charte (http://www.anticor.org) comprend 9 engagements défendus par Anticor mais aussi par les écologistes : le non-cumul des mandats et des fonctions exécutives, les bonnes pratiques de gestion, la transparence, la reconnaissance des droits de l’opposition, la participation citoyenne, la publicité des informations importantes sur la gestion locale, l’exigence de probité, la lutte contre le trafic d’influence, la rigueur dans le choix des organismes prêteurs de fonds à la collectivité.

La politique autrement. Le candidat signataire s’engage à mettre en ligne sa déclaration d’intérêt. Mais engage surtout sa responsabilité une fois élu. « Signer la charte Anticor est plus qu’une évidence, comment Antoine Maurice. Inventer une nouvelle manière de faire de la politique est au cœur du projet écologiste. Sans cela on ne peut pas espérer redonner espoir dans l’avenir et recréer du lien entre les élu-e-s et les citoyen-ne-s ». Un engagement cher aux membres du Parti Pirate, engagés aux côtés de Toulouse Vert Demain, et salué par Raphaël Durand, candidat Pirate sur la liste : « Nous sommes heureux qu'Antoine Maurice ait respecté un des engagements que nous lui avions demandé en signant la charte Anticor. Il prouve ainsi son attachement aux valeurs communes qu'il partage avec les pirates. Notamment le refus du cumul des mandats entre l’exécutif local et les fonctions législatives comme député ou sénateur. Antoine Maurice nous a même indiqué vouloir aller plus loin dans le refus du cumul des mandats, notamment le cumul des responsabilités entre mairie et communauté urbaine. »

Laisser un commentaire

*