Accueil Tribunes Reconquérir les franges urbaines de l’agglomération Toulousaine

Reconquérir les franges urbaines de l’agglomération Toulousaine

 

 

Dans l'agglomération toulousaine actuelle, les anciennes zones de champs entre les  communes de l'agglomération sont devenues des zones que l'on a du mal à définir, telles que l'on peut les voir sur la route de Paris, la route d'Espagne et maintenant vers l'aéroport.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour les écologistes, ces espaces de contact entre le bâti et le non bâti sont des espaces précieux qu'il nous faut valoriser.

Dans l’agglomération écologique de nos souhaits, ces espaces de contact entre le bâti et le non bâti doivent être traités avec attention, une manière pour la ville de se tourner vers l’espace de nature, de reconnaître tout simplement son existence et sa valeur.

Cela s'est fait pour les bords de l’eau par la création des promenades des quais de Garonne ou de la prairie des filtres. Cela doit se faire pour les lisières urbaines en bord de champs. C’est cette lisière de la ville qui est à constituer.

Elle peut se matérialiser de multiples façons : promenade plantée, voie de desserte et piste cyclable, vergers et jardins maraîchers, jardins partagés ou ouvriers, parc naturels de Garonne …

Contrairement à la lisière urbaine circulaire du Moyen Age, la lisière urbaine de l'agglomération-archipel est bien plus sinueuse. Elle doit se constituer progressivement en étant programmée dans les opérations d’urbanisme en limite de zone urbanisée ou urbanisable et dans les opérations de valorisation du maraîchage.

Pour les écologistes, engager la transition écologique, c'est planifier un nouveau Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) de l'agglomération toulousaine qui organise une agglomération toulousaine dans laquelle espaces agricoles ou de nature  et espaces urbains s'enchevêtrent harmonieusement.

 

Tel est de défi que veut relever Toulouse Vert Demain

Jean-Charles Valadier - adjoint au maire de Toulouse

jcv

Laisser un commentaire

*