Accueil Accessibilité Notre projet formaté pour une synthèse vocale, à l’attention des personnes mal-voyantes.

Notre projet formaté pour une synthèse vocale, à l’attention des personnes mal-voyantes.

 

Commençons par quelques mesures de notre programme en bref.

Transition énergétique, plus d’emplois, moins de dépenses.

Vive le retour de l’eau en Régie publique.

La piétonnisation investit les quartiers.

Le logement social avance.

Transports en mieux, bouchons en moins.

La nature s’invite en ville.

Causes du cancer, un Institut pour comprendre et anticiper.

Alimentation et santé dans les « Maisons du Mieux Manger ».

La médiation urbaine au coeur des quartiers.

Ensemble, co-contruire nos quartiers.

Les quartiers populaires tiennent leurs États-Généraux.

Projet éducatif municipal, environnement et non-violence pour piliers.

Cultivons la confiance de nos acteurs culturels.

Maintenant, NOTRE AMBITION POUR TOULOUSE :

Crises ou opportunités.

Et si les défis auxquels le monde est confronté étaient une chance pour construire, ensemble, à Toulouse, une ville où vivre mieux ?

Le modèle de croissance productiviste sur lequel reposait notre économie a produit des effets désastreux : ignorance de la biodiversité, raréfaction et explosion du coût des énergies fossiles, dérèglement climatique, perte de sens. Les professionnels de la politique avec leurs pensées d’hier, n’ont pas de solution pour demain.

Conséquences : les inégalités sociales et territoriales se creusent, la désignation de boucs émissaires remet en cause le vivre ensemble, les gens perdent confiance.

Face à ce constat, protester ne suffit pas, reproduire les solutions du passé ou rechercher une improbable croissance ne sont des solutions ni crédibles ni constructives.

Il nous faut innover. Proposer cette nouvelle voie qui place l’humain et l’environnement au coeur de tous les choix politiques.

 

Tout commence à l’échelle de la ville.

Plus de 80% des Européens vivent en ville. C’est là que nous pouvons oeuvrer vite, concrètement, ensemble car la ville est le premier échelon politique. Nous avons le choix. Le choix de saisir cette opportunité unique pour engager vraiment la mutation écologique de Toulouse et de son agglomération. Le choix d’une ville qui s’adapte aux nouveaux défis plutôt que de les subir, le choix de nous y préparer.

La réponse écologiste

Avec cette candidature, Toulouse Vert Demain porte un projet concret, la mise en oeuvre d’une vision globale, lucide et désirable. Nous sommes entré-e-s dans une ère nouvelle qui réclame de nouvelles pratiques politiques. Nous voulons faire confiance aux énergies citoyennes du changement et favoriser l’innovation sociale. Notre ville attend une alternative qui ne soit pas conditionnée à une alternance politicienne.

Préserver l’avenir, prioriser les investissements utiles, assurer la stabilité fiscale.

 

Demain à Toulouse, l’économie sociale et solidaire s’imposera comme pôle d’excellence et sera créatrice

d’emplois. Les filières non-délocalisables comme celles liées à la réhabilitation énergétique des bâtiments, auront fait fructifier les expertises et l’utilisation des matériaux locaux écologiques.

Demain les toulousain-e-s vivront à proximité de leur lieu de travail ou pourront s’y rendre aisément en transports en commun ou à vélo.

Demain les équipes de l’institut de recherche des causes du cancer de Toulouse seront reconnues pour leurs avancées décisives en matière de prévention.

Demain à Toulouse l’eau et l’énergie, seront des biens communs inaliénables par la puissance privée, accessibles et avec une garantie de qualité.

Demain, Toulouse aura préservé les espaces agricoles de l’agglomération pour développer une alimentation de proximité saine (plutôt que de les sacrifier pour de grands  équipements non prioritaires, comme le Parc des expositions).

Demain, les toulousain-e-s accéderont à des espaces de nature à proximité pour pouvoir observer plantes, insectes, oiseaux, connaître les cycles de la vie, et la savourer.

Demain, Toulouse sera montrée en exemple de réappropriation de l’espace public.

Demain à Toulouse, nos enfants iront à l’école pour s’émanciper, se culti ver ; pas uniquement pour acquérir une formation professionnelle.

 

Comment ?

En associant les toulousain-e-s aux décisions qui les concernent.

Demain, les toulousain-e-s pourront choisir eux-mêmes les priorités de leur quartier, via des budgets participatifs.

Construire une ville généreuse, ouverte, créative, écologiste, solidaire, attentive à l’éducation de ses enfants, comme au bien-être de ses aîné-e-s... c’est possible ! Avec vous.

 

Antoine Maurice et Michèle Bleuse, pour la liste Toulouse Vert Demain.

 

LE PROGRAMME PAR THÉMATIQUES :

 

             NATURE EN VILLE ET ENVIRONNEMENT 

 

Pourquoi opposer ville et campagne quand elles prouvent dans de nombreuses villes combien leur dialogue est riche ? A Toulouse, la nature et le vivant ont toute leur place en ville, l’agriculture également sur chaque rive d’un fleuve Garonne à ré apprivoiser.

 

NATURE EN VILLE :

Demain, une ville qui relie la nature, l’environnement ,les citoyennes et les citoyens ;

Nous voulons :

Relier Toulouse au monde agricole.

-En Mettant les outils réglementaires au service des terres fertiles et naturelles.

Développer la compétence Agriculture pour soutenir l’agriculture de proximité, notamment bio.

-En réorientant le Marché d’Intérêt National vers les circuits courts : locaux, bio.

-En préservant la biodiversité cultivée et sauvage.

Développer les espaces de nature et de campagne.

-En intégrant un plan de nature en ville dans les outils réglementaires.

Redonner sa place au fleuve Garonne, à ses affluents et aux canaux.

-En revisitant le projet de parc Garonne en conciliant accès à la nature et respect du vivant.

-En bâtissant un projet canaux intégrés .

-En atteignant la qualité écologique des cours d’eau du territoire.

 

DECHETS :

Demain, une gestion des déchets optimisée qui intègre une vision circulaire.

Nous voulons

• Réduire à la source : sur-emballages, éco-conception des produits.

• Généraliser le tri et intégrer la réparation, la réutilisation, le recyclage.

• Généraliser le compostage : « du champ à l’assiette, de l’assiette au champ », et la méthanisation.

• Mettre en place un volet pédagogie et une redevance incitative.

 

 

       VIVRE ENSEMBLE, TRANQUILITE, SECURITE

Quoi de plus légitime que d’aspirer à une existence paisible ? Dans une ville où le respect de l’autre, de la différence, des droits mais aussi des devoirs citoyens soient la règle, non l’exception ? Une ville pour laquelle l´ensemble des élu-es fait vivre la démocratie à tous les niveaux de décisions.

 

VIVRE ENSEMBLE :

Demain, une ville pour tous et toutes, accessibles à chacun-e, à tout âge.

 Nous voulons :

Pour l’égalité femmes-hommes :

• Un-e adjoint-e à l’égalité.

• Conditionner les aides publiques au respect des droits des femmes.

• Développer les aides aux femmes en difficulté.(Maisons des femmes,logements d’accueil).

Pour le handicap et l’accessibilité :

• Exemplarité des collectivités pour l’emploi et l’accessibilité des personnes handicapées.

• Un-e élu-e en charge de la culture sourde.

Pour la petite enfance :

• Diversifier l’offre d’accueil avec soutien aux crèches associatives,relais d’assistantes maternelles, lieux d’accueil Parents-Enfants et garde en horaires décalés.

• Diversifier les propositions ludiques, éducatives et garantir la qualité environnementale du matériel utilisé.

Pour les personnes âgées :

• Services spécifiques de transports et d’aides à la demande.

• Lieux d’accueil de jour, soutien aux aidants familiaux.

• Activités favorisant les liens intergénérationnels via le CCAS et les clubs de quartier .(gratuité pour les non imposables)

Pour l’égalité, contre toutes les discriminations :

• Dans l’emploi : conditionnalité des aides publiques.

• Contre les stéréotypes : mobilisation des acteurs de l’éducation, de la culture, de la santé et du sport.

• Contre les violences faites aux personnes LGBT par la prévention et l’accompagnement des victimes.

 

TRANQUILITE PUBLIQUE :

Demain, vigilance, médiation,répression au cœur de notre politique de tranquillité publique.

 Nous voulons :

Développer un service public de la médiation avec professionnels et citoyens formés dans les quartiers.

Privilégier le lien social et la présence humaine à la vidéosurveillance.

Coordonner l´action des polices nationale et municipale : gouvernance locale de la sécurité.

 

 

DEMOCRATIE ET EXEMPLARITE :

Demain, une démocratie locale transparente et exemplaire.

 Nous voulons :

Non-cumul des mandats et fonctions exécutives .(Ville et Métropole)

Transparence et publicité des informations et décisions.

Des quartiers co-construits grâce à des budgets participatifs.

Des États Généraux des quartiers populaires en faveur de l’emploi et de la qualité de vie.

Une démocratie augmentée : reconnaissance de l’opposition, partage des décisions.

 

 

 

ACTIVITES ECONOMIQUES ET GESTION DES BIENS COMMUNS

Nous sommes confrontés à la nécessité d’inventer un nouveau modèle socio-économique pour répondre aux crises multiples de notre monde.

Nous voulons des entreprises plus sobres en énergie, en matières, qui produisent le plus possible localement, pour réussir la conversion écologique de l’économie.

Une ville plus juste, plus sobre, plus autonome, plus résiliente, qui a conscience que son avenir est celui des générations.

Demain, réussir la transition énergétique..

 Nous voulons :

• Des Assises locales de la transition énergétique dès septembre 2014.

• Un Guichet unique d’Info-énergie, passant de 3 à 20 conseillères et conseillers.

• Un Plan de rénovation thermique des logements,

• Une régie communautaire des énergies renouvelables (ENR). En 2020, l’électricité de la collectivité (bâtiments et éclairage public) sera à100% issue des ENR.

• Un Plan de Réhabilitation énergétique du bâti municipal et communautaire.

• Un Fonds social de lutte contre la précarité énergétique.

• Un Comité citoyen de la Transition, véritable lieu d’expérimentations et d’actions

 

Demain, réussir la transition énergétique.

 Nous voulons :

• Le retour en régie publique de l’eau dès 2015,

• Un audit du contrat d’assainissement pour engager le retour en régie,

• Une politique d’amélioration de la qualité de l’eau,

• Une tarification progressive de l’eau,

 

Demain, devenir un pôle d’excellence de l’économie solidaire, (ESS)

 Nous voulons :

• Favoriser l’accès aux marchés publics,

• Créer une pépinière d’entreprises dédiée à l’ESS,

• Augmenter le soutien financier dédié à l’ESS : multiplier par 3 le budget,

• Créer une autorité organisatrice de l’ESS composée d’acteurs de l’ESS, d’universitaires, d’élus …avec un processus d’évaluation régulière,

• Encourager la collecte de l’épargne locale pour soutenir l’activité locale et solidaire,

 

Demain, diversifier l’économie toulousaine vers une économie circulaire,

 Nous voulons :

• Construire une vraie stratégie de développement économique :produire des biens et services tout en limitant la surconsommation et le gaspillage des matières premières comme des sources d’énergies non renouvelables.

 Nous voulons

• Mettre en place des filières créatrices d’emplois non délocalisables autour :

1. Des énergies renouvelables : filière bois et photovoltaïque,

2. Du bâtiment : création d’un centre de l’Éco-construction dédié à la formation,à l’innovation, aux matériaux locaux écologiques,

3. du recyclage : lutter contre l’obsolescence programmée des produits,valoriser les métiers de la réparation,de la réutilisation et du recyclage,

4.de l’autonomie et des services à la personne : petite enfance, dépendance,

 

 

                                   MOBILITES

Chaque jour des milliers d’habitants de l’agglomération sont bloqués dans des embouteillages, empêtrés dans des réseaux de transports en commun insuffisants ou mis dans des situations dangereuses sur des pistes cyclables inadaptées.

Ce dossier est devenu une priorité pour les finances des ménages et pour la protection de l’environnement.

Nous réclamons un «Plan Marshall» pour les transports pour agir vite de manière efficace sur le quotidien.

Demain, prendre les transports en commun ce sera simple et rapide :

 Nous voulons :

.Améliorer l’offre existante: diminuer les temps d’attente, garantir la durée des trajets,mettre en place des horaires adaptés aux rythmes de vie.

• Diminuer les temps d’attente,

• garantir les temps de trajet,

• mettre en place des horaires adaptésaux temps de vie.(10 lignes Linéo  Noctambus Bus de soirées)

 Nous voulons adopter une tarification solidaire (basée sur les revenus), pour les rendre plus attractifs,en particulier pour les familles.(Titre unique Train/Cars/Tisséo  Tarification solidaire, 1validation = 1h30 de transport)

 Nous voulons un projet ambitieux à coût maîtrise pour l’avenir :

• Prolonger le tramway le long du canal du midi, relier la gare Matabiau et les Ponts-Jumeaux dès 2018.

• Métro jusqu’à Labège,

• Un réseau maillé pour desservir efficacement toute l’agglomération,

• Un réseau accessible à tous, en particulier aux personnes en situation de handicap,

 Nous voulons favoriser les déplacements à vélo et à pied :

• Déployer un Réseau Vélo Express Sécurisé (REVES) pour améliorer la sécurité des cyclistes,

• Développer le stationnement vélo,

• Favoriser l’émergence des services vélo ,(location, réparation, conseils)

• Limiter la circulation des véhicules à 30 km/h ,(hors voies pénétrantes)

• Déployer la piétonisation au Coeur de chaque quartier de Toulouse,

 Nous voulons rééquilibrer la place consacrée à la voiture :

• Limiter la vitesse sur les rocades à 70km/h en période de pointe,

• Développer l’offre de stationnement en parcs relais,

• Encourager le covoiturage,

• Soutenir l’auto-partage, y compris pour les personnes à mobilité réduite.

 Plan de Déplacements d’Entreprises et d’Administrations ambitieux

Nous proposons : + 34 % d'offre de transport en commun en 6 ans  + 4 lignes de BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) en plus du BHNS Ouest et ceci a un coût maîtrise et compatible avec l’urgence.

 

 

                        URBANISME ET LOGEMENT

Qui n’est pas effrayé de voir les prix des logements aujourd’hui à Toulouse ? Le premier poste de dépense des toulousains ne cesse d’augmenter, et les nombreux toulousains qui souhaiteraient devenir propriétaires se voient obligés de s’éloigner de l’agglomération.

Pourtant, la ville n’a cessé de s’agrandir et de conquérir de nouveaux territoires. Mais cela s’est fait sans vision d’avenir, et souvent sans respect de l’identité architecturale de notre ville.

Demain, je peux accéder à un logement adapté quelle que soit ma situation ,

 Nous voulons  la mise en œuvre d’un programme de construction de logements sociaux et d’accession aidée (25 % dans toute l’agglomération), une aide pour les primo-accédants. Un encadrement des loyers, et une garantie loyer pour les propriétaires. Un plan de développement de l’habitat participatif et coopératif.

Nous mettrons en place une méthodologie transparente dans l’attribution des logements sociaux avec des critères objectifs et vérifiables.

 Prêt à taux zéro,

 Réhabilitation des logements sociaux ,

 Hébergement d’urgence,

Demain, je diminue mes dépenses d’énergie et je protège l’environnement :

f Nous voulons permettre à chaque ménage de bénéficier d’une solution simple et bon marché d’améliorer sa facture énergétique. Un lieu unique d’information et d’aide au financement sera créé. Le recours aux énergies renouvelables et les éco-matériaux sera systématisé.

 Isolation ,

 Énergie solaire,

 Lutte contre la précarité énergétique,

Demain, le développement urbain préserve l’avenir et l’identité de notre territoire :

 Nous proposons un plan d’urbanisme intercommunal pour organiser la densification douce, dans les quartiers déjà denses comme dans les quartiers pavillonnaires. Un habitat dense à échelle humaine. Renouveler plutôt que détruire et rebâtir. Respecter le bâti ancien, favoriser la place de la nature en ville, aménager des coeurs de quartier seront les fils conducteurs. Les permis de construire seront accordés s’ils respectent l’identité des quartiers.

Nous encouragerons la mise en place de projets urbains dans chaque quartier pour permettre la construction, tout en respectant la volonté des habitants de préserver leur qualité de vie.

Demain, la gare Matabiau devient une gare jardin :

La gare de Toulouse ne doit pas devenir un quartier d’affaires, notre ville est déjà saturée de bureaux vides… Cette porte d’entrée de la Ville doit évoluer pour intégrer l’évolution du trafic ferroviaire et la réalisation de la Voie verte du Canal.

 Notre projet est de valoriser la présence de la nature et du Canal du Midi.

L’évolution de tout le périmètre doit être pensée avec les habitants. Le projet de piétonnisation du Centre ville doit être poursuivi et amplifié.

 25 000 demandes de logement social en attente.

 Objectifs :

20 000 logements réhabilités 6000 logements livrés en accession sociale 25 % de logement social dansl’agglomération en 2020,

 

                        ALIMENTATION ET SANTE

Bien manger pour vivre mieux, en bonne santé, c’est retrouver le lien entre notre alimentation et les cultures paysannes, pour savoir ce que l’on mange tout en respectant la nature.

L’industrie de l’agroalimentaire, des semences, de la chimie, s’est emparée de notre alimentation, sans égard pour la santé des agriculteurs ni des consommateurs.

Nous souhaitons permettre à chacune, dans tous les quartiers,d’accéder à une nourriture biologique de qualité, produite localement et sans souffrance animale.

Nous voulons également prendre en compte la santé de tous les toulousaine-s, à tous les âges de la vie et répondre aux conséquences sanitaires sur notre environnement.

ALIMENTATION :

Demain, l’accès à une nourriture biologique de qualité et produite localement pour toues et tous.

 Nous voulons :

• Créer des « Maisons du Mieux Manger » dans les quartiers en nous appuyant sur l’ESS.

• Dans les cantines scolaires :

1. aller vers des repas 100% bio local.

2. des menus végétariens.

3. manger dans de meilleures conditions.

 

SANTE :

Demain, nous prendrons en compte la santé des toulousaines et des toulousains à tous les âges de la vie.

 Nous voulons :

• Créer une Maison de Santé-Recherche sur les causes du cancer adossée à l’Oncopole.

• Créer un Service municipal de Santé Scolaire : politique de prévention pour l’ensemble des enfants de 3 à 9 ans.

• Un Contrat Local de Santé : donner toute sa place à la santé environnementale et à la prévention.

• Ouverture d’une maison de naissance.

 

 35000 nouveaux cas de cancer/an

 Objectif : 100% de bio dans les cantines scolaires

 

                        EDUCATION SPORT ET CULTURE

C’est dès l’enfance que se construit la relation à l’autre et à notre environnement. L’innovation éducative et sociale, en lien avec l’éducation Nationale, est donc au coeur de notre programme et en particulier d’un grand projet pour le temps péri-scolaire. Susciter l’émerveillement, permettre l’émancipation de chacun-e, créer du dialogue et du lien: la culture est une priorité dans le projet écologiste.

EDUCATION :

C’est dès l’enfance que se construit la relation à l’autre et à notre environnement. L’innovation éducative et sociale, en lien avec l’éducation Nationale, est donc au coeur de notre programme et en particulier d’un grand projet pour le temps périscolaire.

 Nous voulons :

Un projet éducatif global construit avec les acteurs de l’animation, les enseignants et les parents, en lien avec la vie associative du quartier, le projet culturel municipal et le programme « réussite éducative ».

Une revalorisation des salariés de l’animation .(formation, statut)

Une école inclusive, qui accueille les enfants handicapés, et ouverte sur la cité et sur le territoire.

• Privilégier la coopération, le jeu, et les contenus pédagogiques écocitoyens:environnement, gestion positive des conflits.

• Offrir des possibilités d’apprentissage de l’occitan et de la langue des signes, favoriser les approches douces du sport.

• Soutenir les projets pédagogiques expérimentaux.

• Favoriser la lutte contre l’illettrisme.

 

SPORT :

Le sport, c’est la santé et le lien social. Les politiques liées au sport doivent assurer l’accessibilité et la mixité, tout en pérennisant des emplois, et en ayant un faible impact environnemental.

 Nous voulons :

• Encourager les pratiques sportives en soirée et les activités féminines.

• Rénover les équipements en priorité dans les quartiers populaires.

• Développer l’éco-conception des grands événements en favorisant les moins polluants.

CULTURE/

Susciter l’émerveillement, permettre l’émancipation de chacun-e, créer du dialogue et du lien: la culture est une priorité dans le projet écologiste.

Avec les écologistes, on construit ensemble et ça bouge !

 Nous voulons :

Co-construire et gérer les projets avec les habitantes et les habitants . Renommer le CCAC en Conseil Coopératif des Arts et de la Culture pour plus de coopération avec les acteurs culturels. Promouvoir des centres culturels avec une identité forte et un projet spécifique basé sur des diagnostics de territoire pour la pratique amateur

• Créer un pôle Ressources (outils, formations) pour accompagner les acteurs culturels vers plus d’autonomie sur l’aspect économique de leur projet.

• Mettre en place un fonds de garantie municipal dédié à la création artistique.

• Pratiquer la transparence pour les demandes et résultats de subventions.

• Donner une meilleure visibilité à l’action des structures d’Éducation populaire.

• Créer un lieu des mémoires populaires, de l’histoire ouvrière et des immigrations.

• Offrir aux cultures alternatives et expérimentales des espaces de réalisation et de diffusion.

• De grandes ambitions à tous les échelons.

• Développer des résidences d’artistes au cœur des quartiers.

• Transférer progressivement à la Communauté Urbaine de Toulouse Métropole la prise en charge des lieux de rayonnement et créer une compétence aux affaires occitanes.

• Amplifier les jumelages avec d’autres villes du monde et redéployer la politique culturelle occitane à l’échelle européenne.

 

 

 Enfin,              L'EQUIPE QUI NOUS REPRESENTE :

 

Portrait de nos 4 têtes de liste :

ANTOINE MAURICE :

 32 ans Juriste en droit social Vice-président Toulouse Métropole Habite le quartier Matabiau.

 Bio :

Antoine est élu à la mairie de Toulouse en 2008. Président de la commission environnement, délégué à l’économie sociale et solidaire à la Communauté urbaine de Toulouse Métropole et conseiller municipal déléguéà l’éducation à l’environnement à la mairie de Toulouse. Investi très tôt chez les Verts, d’abord en interne avant de rejoindre la liste d’union des élections municipales de 2008. Avec l’envie de proposer et co-construire, ce mandat lui a permis de travailler sur des sujets tels que l’agriculture, l’énergie, l’économie sociale et solidaire ou encore la sécurité.

En toutes circonstances, il garde l’équilibre et de l’énergie pour ses proches car « être écologiste, c’est aussi savoir cultiver le temps libre, la qualité de vie, l’art de vivre : aimer partager en toute simplicité un bon repas. »

MICHELE BLEUSE :

 52 ans Ingénieure agronome Salariée de banque Conseillère municipale Habite le quartier Côte Pavée.

 Bio :

Ayant rejoint les Verts en 2002, Michèle s’investit immédiatement sur les sujets tels que la place de l’humain dans l’économie et la préservation de la biodiversité. En 2008, elle est élue conseillère municipale déléguée à la biodiversité et aux espaces verts, conseillère communautaire Toulouse Métropole, et secrétaire de la Commission Développement Durable. Elle mène une double vie d’élue et de salariée, car elle travaille depuis 20 ans dans une banque privée régionale où elle milite syndicalement. Pour se ressourcer, Michèle parcourt les chemins des Pyrénées avec son appareil photo.

REGIS GODEC :

 41 ans Bibliothécaire Adjoint au Maire Habite le quartier Arènes.

 Bio :

Épris de nature, c’est l’engagement associatif qui conduit naturellement Régis à rejoindre le mouvement Europe Ecologie Les Verts où il pose ses livres, il y a tout juste 10 ans. Il s’investit à EELV dès les élections régionales de 2004, et le groupelocal Toulouse lui fait confiance pour occuper les postes de secrétaire puis porte-parole. Depuis, page après page, il ouvre avec détermination la voie vers un avenir qu’il a cœur de construire pour toute une génération, en particulier pour ses trois filles. Aujourd’hui et depuis 5 ans, il est élu à la Mairie de Toulouse en charge des écoquartiers, ce qui lui a permis d’approfondir des sujets importants tels que le logement, l’hébergement d’urgence et de travailler auprès des quartiers populaires de l’ouest toulousain où il est élu de secteur.

CECILE PEGUIN :

 52 ans Orthophoniste, formatrice surdités, troubles (dys) Habite le quartier Roseraie-Amouroux.

 Bio :

Écologiste et féministe, issue d’une famille militante anti-nucléaire et décroissante, l’engagement de Cécile chez les Verts coule de source. Orthophoniste de profession, représentante du personnel d’une importante association médico-sociale régionale, Cécile milite sur le terrain du handicap. Elle a fondé « Écologie en langue des signes » qui permet de faire le lien avec les citoyen-ne-s sourd-es. Dans la cadre de Toulouse Vert Demain, elle souhaite influer sur la santé environnementale, la lutte contre l’exposition aux pollutions et bien sûr les questions de handicap afin de « prendre en compte les personnes les plus vulnérables ».

 

Et les 4 derniers :

 

Catherine JEANDEL :

57 ans Directrice de recherche CNRS / habite Croix-de-Pierre

 Conseillère Régionale , Présidente de Midi-Pyrénées, Innovation

 Bio : Océanographe géochimiste, dotée d’ un parcours universitaire et professionnel très orienté sur la défense de l’environnement et du climat. Ancienne Présidente du « Mouvement Français pour le Planning Familial ».

François SIMON :

59 ans Médecin , Habite Esquirol

 Conseiller Régional,  Vice-Président en charge des  solidarités

 Bio : Médecin de famille depuis 25 ans, dans le quartier de Saint-Cyprien.

Il a été élu d’opposition à la Mairie de Toulouse, puis tête de liste aux élections municipales de 2001. Il quitte le PS en 2004, déçu par les orientations nationales, et se présente en 2008 à la tête d’une liste alternative de rassemblement.

Il fût l’un des membres fondateurs d’Europe Ecologie-Les Verts en 2009, élu au Conseil Régional

en 2010

 

Catherine GREZE

53 ans Députée européenne,  quartier Saint-Pierre.

 Bio :  Engagée depuis 1985 au sein des Verts (puis d’EELV), elle en a été membre de l’exécutif et de celui du Parti Vert Européen, ainsi que coordinatrice des Verts Mondiaux. C’est le sens de son engagement : développer une « troisième voie » à l’échelle planétaire, l’écologie politique.

Au Parlement européen où elle a été élue en 2009, elle s’investit dans la commission Développement pour promouvoir d’autres rapports Nord/Sud.

 

et

Gérard ONESTA :

53 ans, diplômé en architecture, habite Saint-Simon.

 Vice Président du Conseil Régional, en charge des Affaires européennes, relations internationales,  coopération décentralisée.

 Ancien Vice-Président du Parlement Européen.

 Bio : Il fut le premier candidat écologiste à la Mairie de Toulouse en 1989, et fut surnommé Monsieur 100 % au

Parlement Européen, en référence à son taux d’assiduité.

 

 

La liste complète :

1. Antoine Maurice
32 ans / Juriste en droit social, vice-président de Toulouse Métropole / Quartier Matabiau

2. Michèle Beuse
52 ans / Ingénieure agronome, salariée de banque, conseillère municipale / Quartier Côte Pavée

3. Régis Godec
41 ans / Bibliothécaire, adjoint au maire / Quartier Arènes

4. Cécile Péguin
52 ans / Orthophoniste, formatrice surdités, troubles (dys) / Quartier Roseraie - Amouroux

5. Jean-Charles Valadier
53 ans / Ingénieur informatique / Quartier Bonnefoy

6. Véronique Vinet
53 ans / Stagiaire médiation culturelle / Croix Daurade - Borderouge

7. Fabien Roulland
23 ans / Étudiant / Jeanne d’Arc

8. Sophie Nicklaus
42 ans / Consultante Informatique&Libertés / Les Carmes

9. Ali Tehar
47 ans / Chargé de production dans un lieu culturel / La Terrasse

10. Camille Lanos
37 ans / Chargée de mission dans une association d’urbanisme / Argoulets

11. Raphaël Durand
27 ans / Technicien Réseau / Fontaine Bayonne

12. Clémentine Renaud
39 ans / Employée dans une structure d’économie solidaire / La Faourette

13. Romain Pagnoux
27 ans / Sportif de haut niveau en escalade / Saint-Michel

14. Hélène Chessé
59 ans / Formatrice-consultante en ingénierie sociale / Terrasse-Montaudran

15. Frédéric Landais
40 ans / Conseiller informatique à la CPAM / Bonhoure

16. Zita Tugayé
28 ans / Fonctionnaire territoriale, chargée de mission développement durable / Jeanne d’Arc

17. Dominique Platon
69 ans / Fondateur d’une coopérative d’auto-partage à Toulouse, ingénieur retraité / Fontaine Lestang-Bagatelle

18. Danielle Charles
62 ans / Animatrice socio-culturelle / Quartier Lafourguette

19. Félix Ballesio
42 ans / Cafetier / Marengo-Bonnefoy

20. Dagmara Szlagor
38 ans / Chargée de communication, enseignante-chercheuse / Saint-Agne

21. Karim Bensemmane
47 ans / Illustrateur, responsable associatif / Fontaine-Lestang

22. Gisèle Teulières
64 ans / Juriste retraitée, spécialité politique de la ville et coopération européenne / Les Chalets Roquelaine

23. Raphaël Isla
32 ans / Ingénieur en support informatique / Saint-Martin-du-Touch

24. Isaline Sivret
28 ans / Gestionnaire administrative service financier / Amidonniers

25. Patrick Maury
33 ans / Ingénieur Télécom / Cartoucherie

26. Manon de la Prida
18 ans / Lycéenne / Bonnefoy

27. Miloud Chabane
48 ans / Jardinier-poète / Mirail

28. Agnès Bonnet
41 ans / Chargée de mission économie sociale et solidaire / Chalets-Roquelaine

29. Mario Hernandez Fidalgo
33 ans / Ingénieur Télécom / Patte d’Oie

30. Hélène Carrère
38 ans / Enseignante chercheuse / Rangueil

31. Florence Bertocchio
54 ans / Ingénieure, porte-parole du collectif LGBT / Pradettes

32. Fanny Thibert
27 ans / Attachée parlementaire / Chalets

33. Lazard Jinko Doualla
36 ans / Serveur / Empalot

34. Nathalie Rosenbert
43 ans / Webmaster / Patte d’Oie

35. Thierry Gabriel
29 ans / Comptable / Côte Pavée

36. Schehrazed Ouahabi
38 ans / Directrice de CLAE / Pech David

37. Yves Proal
61 ans / Enseignant sciences économiques et sociales / Ancely - Arènes romaines

38. Sarah Delplanque
29 ans / Conseillère bancaire / Jeanne d’Arc

39. Denis Rouillard
60 ans / Ingénieur économies d’énergies / Busca - Pont-des-Demoiselles

40. Sokhna Oumou Baradji Darmon
40 ans / Coordinatrice administrative / Patte d’Oie

41. Sébastien Geindre
44 ans / Ingénieur informatique / Saint-Cyprien

42. Jocelyne Garcia
63 ans / Artiste plasticienne / Saint-Simon

43. Jean-Claude Clerc
69 ans / Inspecteur de l’Éducation nationale à la retraite / Borderouge

44. Emmanuel Pierrot
45 ans / Auxiliaire de vie scolaire collective / Bonnefoy

45. Pierre Labeyrie
65 ans / Ingénieur agronome, gérant de Scop / Ponts-Jumeaux

46. Nathalie Léo
39 ans / Psychologue / Toulouse Centre

47. Xavier Bigot
32 ans / Collaborateur d’élu / Arnaud Bernard

48. Cécile Geay
31 ans / Consultante aménagement et territoire / Saint-Cyprien

49. Yann Drougard
56 ans / Chef de projet télécommunication / Lalande

50. Maryse Loubrie-Bouttard
63 ans / Enseignante retraitée / Les Amidonniers

51. Vincent Vert
34 ans / Chef de projet informatique

52. Michèle Constan
57 ans / Assistante sociale / Toulouse Centre

53. Pascal L.
39 ans

54. Hélène Stéphan
32 ans / Médecin généraliste / Saint-Michel

55. Élie Brugarolas
64 ans / Ingénieur consultant / Arnaud Bernard

56. Christiane Champeau-Durand
56 ans / Chargée de clientèle La Poste / La Roseraie

57. Dominique Queija
68 ans / Ancien salarié d’AZF à la retraite / Jean Jaurès

58. Sonia Vidal
41 ans / Adjointe administrative / Toulouse Cente

59. Bernard Voegeli
62 ans / Géomètre / Saint-Pierre

60. Isabelle Costes
42 ans / Auxiliaire de vie sociale / Les Carmes

61. Jacques Berthelot
78 ans / Économiste / Le Mirail

62. Nicole Cremel
74 ans / Éducatrice spécialisée à la retraite / Toulouse Centre

63. Pierre Cambon
65 ans / Architecte urbaniste, retraité de la mairie de Toulouse / Saint-Michel

64. Chloé Trictin
36 ans / Chargée d’orientation et d’insertion professionnelle à l’université / Saint-Cyprien

65. Stanley Claisse
36 ans / Avocat / Côte Pavée

66. Catherine Jeandel
57 ans / Directrice de recherche CNRS, conseillère régionale, présidente de Midi-Pyrénées Innovation (MPI) / Croix-de-Pierre

67. François Simon
59 ans / Médecin, vice-président du conseil régional en charge des solidarités / Esquirol

68. Catherine Grèze
53 ans / Députée européenne / Saint-Pierre

69. Gérard Onesta
53 ans / Diplômé en architecture, vice-président du conseil régional en charge des Affaires européennes, relations internationales et coopération décentralisée / Saint-Simon

 

 

les 23 et 30 mars ,votez : TOULOUSE VERT DEMAIN.

Laisser un commentaire

*