Accueil Tribunes L’éducation au niveau municipal, le point de vue du Parti Pirate

L’éducation au niveau municipal, le point de vue du Parti Pirate

 

Le but d'un système éducatif n'est pas seulement de faire entrer dans les têtes des élèves des connaissances pures, comme des règles de grammaires, des dates d'histoire ou des formules mathématiques. Non, le système éducatif a d'autres rôles :

  • apprendre à vivre ensemble ;
  • apprendre à réfléchir (les rares cours de philosophie en terminale ne suffisent pas pour ce dernier point).

Si les programmes scolaires dépendent uniquement du Ministère de l’Éducation, il est quand même possible pour une collectivité territoriale, une mairie par exemple, d'avoir un impact via les activités périscolaires, en particulier après la réforme 2013 du temps scolaire.

Cette réforme donne la possibilité aux élèves d'avoir plus d'activités périscolaires. Et donc elle laisse aux municipalités la possibilité de fournir des activités plus intéressantes pour l'éducation des enfants.

L'apprentissage d'une seconde langue dès le plus jeune âge en est un bon exemple. Apprendre une autre langue, ce n'est pas seulement assimiler la grammaire et l'orthographe. Ce n'est pas seulement savoir la parler. Apprendre une autre langue, c'est découvrir une civilisation. C'est rencontrer l'Autre. C'est pouvoir se dire : "tiens, il y a des gens différents de moi et ils sont intéressants." Cet apprentissage nous aide à mieux comprendre autrui.

Ainsi lorsqu'un candidat à la mairie de Toulouse propose une amélioration des Centres de Loisirs Associés à l’École (CLAE) via un apprentissage de l'occitan ou de la langue des signes française (LSF), nous ne pouvons que le soutenir.

Un autre exemple d'activité périscolaire pourrait être une initiation aux langages informatiques. Nous ne parlons pas ici d'exposer les élèves du primaire à Internet, mais bien de leur apprendre les bases de la programmation informatique. Il y a ici un double avantage : fournir aux élèves les bases de la logique et de la rigueur scientifique et leur apprendre à être acteurs. Ils auraient ainsi les bases pour devenir non seulement créateurs, mais aussi acteurs de leurs propres vies. L'apprentissage de sciences informatiques les pousserait à devenir programmeurs, pour ne pas rester programmés.

Pour le Parti Pirate, l'éducation est une chance, qui permet à chacun d'évoluer en tant que personnes pour que tous, nous évoluions en tant qu'humanité. La culture et le savoir nous permettent de mieux nous comprendre et de mieux vivre ensemble, en réduisant les conflits.

pp educ

 Raphaël Isla, candidat, Parti Pirate

Laisser un commentaire

*