Accueil Salle de Presse Communiqués de presse Pollution atmosphérique : des solutions structurelles pour aller au-delà des mesures ponctuelles

Pollution atmosphérique : des solutions structurelles pour aller au-delà des mesures ponctuelles

Portrait Antoine

Toulouse-ce vendredi 14 mars- Ces jours-ci l’agglomération toulousaine flirte avec le seuil de pollution atmosphérique au-delà duquel les autorités compétentes déclenchent une procédure d’information. Cet épisode nous apporte une nouvelle confirmation inquiétante : la pollution atmosphérique, en particulier celle due aux particules fines, s’est durablement installée ces dernières années dans notre agglomération comme dans beaucoup de grandes villes.

Tête de liste de Toulouse Vert Demain, Antoine Maurice rappelle que " ces particules fines sont considérées comme cancérigènes par l’OMS. La France est le pays le plus diésélisé du monde, du fait d’une fiscalité inconsidérément favorable. Elle continue à subventionner avec des fonds publics l’usage de ce poison, à hauteur de 7 milliards d’euros par an. Son retard est dramatique en matière de lutte contre la pollution de l’air, au point qu’elle est menacée par une condamnation de la Cour de Justice européenne pour non-respect des directives concernant la qualité de l’air, avec de lourdes pénalités financières à la clé. " Ajoutant qu'il faut assurément y voir un manque de courage du gouvernement. Et que dès lors, dans ce débat comme dans beaucoup d'autres, les écologistes ont plus que jamais leur place. Et une voix à porter et faire entendre.

Il remarque également que " cet enjeu de santé publique est absent de la campagne des municipales. Pourtant, l’installation de cette pollution confirme, si besoin était, la nécessité de décupler les efforts en faveur des transports en commun, ainsi que toutes les mobilités alternatives à la voiture individuelle. Nous notons également que dans ce contexte, la création d’une seconde rocade que préconise Monsieur Moudenc est une ineptie totale ! Par ailleurs, s’il est souhaitable que dans les situations de dépassement des seuils toutes les mesures d’information et de protection des populations soient prises, il est surtout urgent de lutter contre cette pollution de manière structurelle. L'arsenal des mesures à prendre est large : amplification de la lutte contre l’étalement urbain qui contribue à la pollution en allongeant les distances de parcours. Extension rapide des aménagements réalisés dans le centre ville à l’intérieur de la ceinture des boulevards, puis aux faubourgs périphériques, avec mise en place de zones 30. Réduction de la vitesse sur le périphérique avec le concours des autorités compétentes. Priorité au financement des trains "du quotidien" qui desservent notre agglomération et aux projets les plus écologiquement et socialement utiles. Création de plateformes logistiques aux entrées de ville pour centraliser les marchandises et organiser leur acheminement de manière moins énergivore. "

En quelques mots : engager la transition écologique effective de notre territoire, cœur du projet porté conjointement par Europe Ecologie-Les Verts et le Parti Pirate au sein de la liste Toulouse Vert Demain, conduite par Antoine Maurice et Michèle Bleuse.

1 commentaire(s)

  1. à quand l’installation des bornes de recharge électrique pour nous permettre d’acheter des voitures électriques sans risquer de tomber en panne ?

Laisser un commentaire

*